La Culture

Il y a ceux qui ne voient pas la valeur de leur expérience et de leur manière de voir. Ceux qui croient en avoir moins, ou qui ressentent un manque et désirent en avoir plus.

Il y a ceux qui en ont plus, parfois beaucoup plus dans certains domaines, et qui éprouvent la difficulté de faire partager leur savoir hors de leur sphère privilégiée, leur milieu professionnel notamment.

Servir d’interface, faciliter le rapprochement, organiser le dialogue, faire émerger des prises de conscience est une tâche noble mais à la fois délicate et semée d’embûches pour celui qui s’y adonne. Ce qui induit de pouvoir conduire la médiation en s’entourant d’avis, de conseils et des pratiques menées ici et là, en France et à l’étranger.

La Médiation… scientifique

La société craint la science, des exemples douloureux du passé nous l’ont montré, et la science se défie de la société qui permet une “vulgarisation” outrancière et facile.

Le propos est d’aller à la rencontre de ceux et celles qui s’intéressent plus spécifiquement à la place de la science dans la culture contemporaine, au rôle des acteurs de science dans l’apprentissage culturel et dans l’évolution de notre société.

«(Re)mettre la science en culture» (JM Lévy-Leblond, 2008), cela suppose une relation permanente, dynamique, entre les acteurs de la recherche et le public. Cette relation est bien souvent anémique ou stéréotypée. Elle est encore à inventer, en prenant appui sur les nouveaux médias de la communication et de l’information.

Parce que la culture scientifique est polarisée par des cercles d’initiés ou orientée vers un public privilégié (réceptif et initié), la circulation de la culture doit mobiliser l’ensemble des producteurs de savoirs et de savoir faire (au pluriel), qu’ils soient ou non spécialisés.

Croiser et confronter les regards sur la connaissance peut (et doit) alors être tentée en dehors des podiums médiatiques habituels (les rendez-vous journalistiques du petit écran ou de la radio), en direction d’autres publics jeune et adulte, dans les “lieux de culture” ou d’éducation les plus fréquentés.

Cela suppose d’éviter la dispersion des moyens (toujours insuffisants) et de démultiplier les actions. On l’aura compris, à travers une publication interactive sans autre formalité que le respect du “savoir-échanger”, ce blog se veut être un outil de prospection et de réflexion. À la fois pour son (ses) modérateur(s) et pour les contributeurs qui viendront de temps à autre l’appuyer ou s’y adosser.

Il sera utile aussi, espérons-le, à ceux qui croient que la culture ne peut vivre sans partage.

ps. pour en savoir plus sur l’auteur, voir ce billet.

____________________
Pour citer le billet copywright
Source : À propos. Medsci (avhs) le 1er janvier 2009. Site http://medsci.free.fr/pcsa/

télécharger le fichier pdf du billet : a_propos.pdf