Ce billet a pour seule ambition de vous conduire vers de nouveaux horizons, mais qui peut réellement dire où cela vous mènera ? Suivez le guide... l'expérience en vaut la peine ! Lisez déjà ce premier acte, toutes réactions et propositions bienvenues, ça va de soi.

Vous en rêviez depuis longtemps, vous avez désespéré d'y arriver un jour. L'expérience de l'isoloir a fait long feu dans cette société déshumanisée, individualiste, rivée sur ses rails, et vous ne croyez vraiment plus que votre voix puisse être entendue. Mais imaginez le scénario.

les insectes pollinisateurs nous interpellent ! (acte 1)

Un beau jour d'automne, dans la presse ou sur internet, vous apprenez que vous êtes invité gracieusement à une manifestation publique de démocratie culturelle, que dis-je, à un cycle de séances gratuites de “science citoyenne”, réparti sur l'année.

C'est pas pour moi ça ! Rester assis une heure ou plus, écouter un exposé d'expert sans pouvoir l'interrompre, et surtout ne pas arriver à en placer une dans les discussions, je ne m'y vois pas. De toute façon je n'ai pas le niveau, je n'arrive jamais à suivre avec leur jargon pas possible, bref ça me dépasse. Mais hum, je ne vois pas le rapport avec un insecte comme l'abeille, voyons la suite...

Vous recevrez d'abord une documentation illustrée, pour vous familiariser au monde des insectes (bien...), prendre conscience des enjeux qu'ils représentent aujourd'hui, et vous dire en quoi consiste l'opération : rien moins que de répondre à une question comme celle-ci,

«L'insecte pollinisateur nous rend des services incroyables, mais il est en danger.
Comment lui venir en aide ?» (oups !).

Pour cela vous viendrez à chacune des séances afin de comprendre progressivement, à votre rythme, quels sont les besoins essentiels et les problèmes que connaissent les insectes pollinisateurs, assistants infatigables de la biodiversité biologique sur notre terre (est-ce bien la nôtre d'ailleurs ?). Vous pourrez faire entendre votre voix avec d'autres personnes (candidates), et pouvoir au final proposer vos recommandations, relayées sur le net, et par les médias (mince !).

Un calendrier est fixé. À la première séance, vous saurez le pourquoi et le comment de votre participation et ferez connaissance avec vos concitoyens embarqués dans le même bateau, une trentaine de personnes en tout. Une discussion à bâtons rompus suivra, avec les animateurs, sur les thèmes à aborder et pour planifier le travail du groupe.

Toutes les 6 semaines des rencontres sont prévues, soit trois heures environ avec petite pause (pause-café, d'accord !). Vous viendrez alors discuter, sereinement, prendre le temps d'échanger entre vous et de réfléchir sur l'un des sujets proposés permettant d'éclairer un angle de la question, avec le concours de scientifiques et de professionels que vous aurez vous-même invités.

Alors, convaincu ? Il ne s'agit pas de rater l'occasion... un petit bulletin à remplir, confirmez que vous êtes partant pour une série de rencontres, et hop vous voilà embarqué, à condition toutefois de remplir les conditions requises ! Elles sont draconiennes :
âge minimum (16 ans), ne rien connaître (ou presque) du sujet, savoir lire et écrire (pour prendre connaissance des documents et participer à la rédaction du rapport), avoir le moyen de consulter des documents électroniques, vouloir s'exprimer sur des sujets de société qui nous concernent tous, rester anonyme (sauf indication contraire), accepter que les délibérations et les recommandations soient “bien commun”, diffusables et publiables.

Pour les plus assidus qui ont réussi à tenir jusqu'ici, voyons de quoi il retourne, plus sérieusement..., car il ne s'agit pas d'un canular ! (la suite à l'acte 2)...

____________________
Pour citer le billet copywright
Source : Aux assoiffés (a) de culture citoyenne. Medsci (avhs) le 1 mai 2009. Site http://medsci.free.fr/pcsa/

télécharger le fichier pdf du billet : aux_assoiffes_a_de_culture_citoyenne.pdf